Ma routine bien-être pendant ma grossesse

19 février 2018

Ma routine bien-être pendant ma grossesse

Vous êtes nombreuses à me demander de vous raconter ma grossesse, mon accouchement, nos achats pour accueillir Romy, le contenu de ma valise de la maternité… Je me suis dit que le mieux était de répondre en plusieurs articles pour ne rien oublier et surtout de prendre le temps de bien vous détailler chaque étape, si importantes à nos yeux de futurs parents. Je commence donc par le début, ma grossesse. J’avais déjà légèrement commencé à vous en parler dans un précédent article mais elle n’était pas encore terminée. Maintenant que j’ai accouché, avec du recul, je dois avouer que j’ai eu une belle grossesse. Et je peux ainsi me permettre de vous donner quelques petits conseils, à prendre ou non (je ne suis évidemment pas une spécialiste et encore moins médecin) qui me tiennent à coeur.

ZERO STRESS

"Quels types d'exercices avez-vous faits pendant votre grossesse ?"
C'est la question qui m'a été posée plusieurs fois par le personnel médical pendant mon séjour à la maternité mais surtout après. La première fois, je n'ai pas tout de suite compris le sens de la question. 
"Des exercices, c'est-à-dire ?"
"Et bien, qu'avez-vous fait ? Du yoga ? De la sophrologie ? De la relaxation ?"
"Oh et bien je n'ai rien du tout..."
Ne comprenant toujours pas, je me voyais déjà mère indigne, qui n’avait pas pris soin d’elle et de son bébé pendant sa grossesse.
"C'est très rare vous savez ! Vous avez fait un bébé très très détendu ! Vous devez vraiment être quelqu'un de calme"
Je dois dire qu’à ce moment-là, je me suis sentie plutôt fière de moi.
En effet, je suis de nature calme et mon copain également, j’ai donc eu la chance de vivre ces 9 mois dans un environnement très serein. D’autant plus que j’ai eu une belle grossesse (mis à part de la grosse fatigue les 4 premiers mois et de vilaines insomnies qui m’obligeaient à vivre en décalé comme je vous l’ai raconté dans mon précédent article) et ça pour le coup, ça joue beaucoup, il n’y a pas à dire. Et non, la grossesse n'a jamais été synonyme de stress pour ma part. J’ai pris les choses comme elles venaient, comme je gère la plupart des situations dans ma vie. Je crois beaucoup au destin et au fait qu’il n’y a pas de hasard. Ce qui nous arrivait était donc une très belle chose et je ne me suis jamais trop posé de questions, je me le refusais tout simplement. Toutes ces choses négatives autour de la grossesse : l'accouchement, les éventuels problème du bébé, l'allaitement douloureux, le manque de sommeil, l’absence de vie sociale, la déprime post-partum... Je ne voulais rien savoir. Etre au courant de tout ce qui pouvait se passer n'aurait absolument rien changé, à part me générer des angoisses. Je voulais tout simplement vivre les choses comme elles venaient, rien de plus.

L’ACUPUNCTURE

J'ai donc posé toutes les questions que j'avais pendant mes cours de préparation à l'accouchement et cela m'a largement suffit. J'ai choisi une sage-femme acupunctrice, j'avais envie qu'elle puisse également me soulager en cas de douleurs liées à la grossesse et surtout qu'elle m'aide de manière naturelle à déclencher l'accouchement si jamais le bébé ne se décidait pas à sortir. Pendant ces cours, j’avais donc le droit à des petites séances d'acupuncture, notamment pour mes problèmes de sommeil. Cela faisait plutôt bien effet mais les insomnies repointaient malheureusement très rapidement le bout de leur nez. Et je n’ai pas eu besoin d’être déclenchée, je ne peux donc pas vous dire ce que ça aurait donné mais en tout cas ces séances étaient très agréables et j'en ressortais relaxée.

L’OSTEOPATHIE

En parallèle de ces séances d’acupuncture, j'ai consulté plusieurs fois mon ostéopathe notamment pour des douleurs dans le bas du dos et aux côtes (bébé Romy en grandissantpoussait ma cage thoracique ce qui me faisait horriblement mal). Puis au fil du temps, ces rendez-vous se sont transformés, sans trop que je m’en aperçoive, en préparation de naissance. Car contrairement à tout ce que l’on entend, on peut tout à fait se faire masser ou manipuler pendant la grossesse. À condition de bien choisir son praticien. J’ai eu une agréable grossesse et un très bel accouchement, je pense que cette préparation y est pour beaucoup.

L’HYDRATATION avec Weleda

Même si j’étais ravie de voir mon ventre s’arrondir et surtout de sentir ce petit être grandir à l’intérieur de moi, je dois avouer que je ne pouvais pas m’empêcher de penser que mon corps n’allait plus être comme avant. La prise de poids, les vergetures, la peau détendue… Alors pour une fille qui ne s’hydrate jamais, j’ai passé 9 mois à m’enduire d’huile matin & soir pour être sûre que ma peau soit suffisamment élastique. Et pour ça, l’Huile de Massage Vergetures de chez Weleda a été géniale. Pourtant j’en ai testé plusieurs mais je revenais toujours à celle-ci, pour finir par n’utiliser plus qu’elle. Son agréable application, sa délicate odeur d’amande douce, sa composition clean & vegan, tout est parfait. Je m’en appliquais un peu partout, sur le ventre bien évidemment mais aussi sur les seins, les cuisses, les fesses, les bras… Et c’est bien la preuve qu’elle s’étale et pénètre facilement parce que sinon je n’aurais pas pris le temps de faire tout le corps, moi qui n'ai jamais eu la patience d'en mettre et qui ne supporte pas d’enfiler des vêtements ensuite.
Résultat : Aucune vergeture n’est apparue, la peau de mon ventre est impeccable. Je suis soulagée. Je vais devoir faire quelques exercices pour retendre mon ventre mais dans l’ensemble je suis vraiment contente, c’est mieux que ce que j’avais imaginé. Je continue toujours de bien l’hydrater, car c’est important pendant la grossesse pour rendre la peau élastique mais ça l’est également après pour l’aider retrouver plus facilement sa forme initiale. Je vous ai glissé une petite photo de mon ventre juste en-dessous, un mois après mon accouchement (ma ligne de grossesse est encore bien visible).

Un autre point qui m’a pas mal tracassée pendant ma grossesse, l’épisiotomie. J’ai donc décidé dès le départ que j’allais tout faire pour muscler et améliorer la souplesse de mon périnée. Bon “tout faire” est un bien grand mot mais j’ai essayé en le massant à partir de ma 34ème semaine de grossesse avec l’Huile de Massage du Périnée. Une huile à base d’amande douce et de germe de blé qui nourrit la peau et la rend plus souple. 
Résultat : je n’ai pas eu d’épisiotomie. Est-ce que c’est ça ou non ? Je ne peux pas l’affirmer, mais si c’était à refaire, bien que ça soit assez relou je passerais de nouveau 5 minutes trois fois par semaine à me masser le périnée. #glamour

Et pour finir, souhaitant allaiter, je me suis appliquée à partir de ma 38ème semaine de grossesse l’Huile de Massage Allaitement toujours de chez Weleda. Apparemment, le massage des seins (oui je sais, ça finit par faire beaucoup de massages tout ça) est ultra bénéfique pour le maintien de la poitrine mais également pendant l’allaitement, ça facilite la lactation et soulage en cas de douleur. D’autant plus que l’huile est composée de fenouil, de cumin noir et de marjolaine, des plantes qui stimulent l’arrivée de lait. Je continue donc à bien me l’appliquer matin et soir sous forme de petit massage.
Résultat : Après un mois d’allaitement, je n’ai pas mal aux seins, cela a été ultra simple pour moi dès le départ et je n’ai pour le moment aucune marque. Je croise les doigts pour que ça continue, mais il n'y a pas de raison !

Huile de massage Vergetures - Weleda

Application de l'huile de massage Weleda pour lutter contre les vergetures

MON REGIME ALIMENTAIRE

Comme vous avez pu le voir dans un précédent article mais surtout sur instagram, j’ai eu la chance d’être suivie par une coach en nutrition pendant ma grossesse et encore maintenant pour l’allaitement. Et ça pour le coup, c’est encore un point important qui m’a bien aidée à garder mon énergie, combler mes carences et à continuer de vivre normalement. Je vous laisse aller lire mon article sur mon “régime” alimentaire ici. 

Ma grossesse - Dans les derniers mois

Si je devais vous donner un conseil que j'ai gardé en tête tout au long de ma grossesse, ça serait de vous faire confiance & de suivre votre instinct. Les animaux y arrivent très bien, alors pourquoi pas nous ? Aujourd’hui, on a tendance à se noyer dans un tas d'informations alors qu'il suffit simplement de revenir à l’essentiel et de s’écouter.
Faites-vous confiance.

Surtout, si vous avez d’autres questions auxquelles je n’ai pas répondu, n’hésitez surtout pas.
Plein de bisous et à très vite avec un prochaine article “grossesse”.

Chloé

Article rédigé par Chloé, le 19 février 2018

MA GROSSESSE.

23 décembre 2017

Hello les filles ! 

Je vous ai parlé, il y a un petit moment de cela, de vous poster un article sur ma grossesse tout en répondant à vos questions. Chose promise, chose due. 
Je n'ai pas vraiment pour habitude de parler de ma vie privée, je ne rentrerai donc pas dans les détails mais je répondrai au mieux à vos petites interrogations :)

Est-ce que c'était un bébé prévu ?
Oui et non. 
OUI parce qu'on en parlait beaucoup et que l'envie d'être parent est une envie totalement incontrôlable. Cela devenait même une obsession pour ma part. J'avais l'impression de ne tomber que sur des femmes enceintes dans la rue mais surtout j'avais envie de câliner les bébés que je croisais. Alors que clairement les bébés n'avaient jamais été tellement mon truc. 
NON parce que nous n'avions pas de deuxième chambre, même si bien sûr cela reste très matériel. Mais dans Paris tout devient tout de suite très compliqué. Nous en avions donc très envie et nous commencions à l'envisager. Puis ne prenant pas la pilule depuis des années, c'est arrivé sans prévenir. Comme quoi il n'y a pas de hasard dans la vie, ce bébé avait apparemment autant envie que nous de nous voir.

Est-ce que vous avez choisi le signe astrologique de ton enfant ?
Du coup absolument pas, c'est la vie qui a choisi pour nous ! Tout comme ce bébé nous a choisi. 

As-tu été malade ? Comment vis-tu ta grossesse ?
Je n'ai pas été malade, j'ai eu beaucoup de chance à ce niveau. En revanche, niveau fatigue je n'ai pas été épargnée. Le premier trimestre a été très difficile, j'avais besoin de beaucoup dormir mais pour autant cela ne suffisait jamais. Je dormais debout. Je pensais que d'arriver enfin au 2ème trimestre serait une libération. Sauf que le 4ème mois a été le pire. Je n'ai rien pu faire à part restée cloitrée chez moi, allongée à me reposer, la canicule n'aidant en rien mon état. J'ai même perdu 3kg. Puis j'ai retrouvé finalement de l'énergie, un peu trop même ! Si bien que je ne dormais pas la nuit. Des insomnies pas très cool et surtout un bébé qui ne grandissait pas assez. Mais à partir du 7ème mois tout est rentré dans l'ordre. J'ai retrouvé mon sommeil. Et mon bébé est rentré dans la norme de poids. OUF ! Même si finalement, je suis toujours restée très sereine vis à vis de tout cela. Je sentais que mon bébé allait bien et qu'il n'y avait aucune raison de stresser. Tout comme j'ai tout de suite su que c'était une fille. L'instinct maternel est épatant !

Avez-vous choisi le prénom ?
Oui depuis très longtemps avant même de connaitre le sexe. Un coup de coeur commun. Ca n'aurait pas pu être plus simple ! Par contre, je pense que si ça avait été un garçon on y réfléchirait encore... Nous étions loin d'être d'accord.

Avez-vous une chambre pour le bébé ou allez-vous déménager ?
Alors je n'ai pas encore eu le temps d'en parler mais nous venons tout juste d'acheter un appartement. Les travaux viennent à peine de commencer et il y en a pour environ trois mois (à mon plus grand désarroi). Notre bébé aura donc sa chambre dans ce futur appartement où normalement nous aménagerons fin mars. Croisez les doigts pour nous, s'il-vous-plait. Et sinon en attendant, nous allons faire de la place dans nos 40m2. Seul hic, nos 5 étages sans ascenseur que je peine d'ailleurs à monter en cette fin de grossesse.

Est-ce que tu appréhendes la réaction de tes chats avec l'arrivée de ton bébé ?
Oui beaucoup. Beaucoup beaucoup. D'ailleurs vous allez rire mais je crois que c'est le seul truc qui me tracasse vraiment. Certaines futures mamans se demandent si elles vont avoir les bons réflexes avec leur bébé, si elles vont bien s'en occuper, si elles vont réussir à allaiter comme elles aimeraient, etc. Mais sur ce point, je me fais confiance. Je nous fais confiance. Je vais suivre mon instinct et m'écouter. Je pense que ça ne sert à rien de se poser trop de questions à part nous générer du stress. En revanche, la réaction des chats est bien la seule chose que nous ne pouvons pas contrôler. Je ne me fais pas tellement de soucis pour Marcel qui est un chat posé, sans une pointe de jalousie et surtout qui ne sort jamais ses griffes (c'est à se demander si il en a d'ailleurs ?). Mais du côté de Virgule, c'est loin d'être aussi simple. Elle a beaucoup de caractère, elle est très intelligente mais du coup plutôt vicieuse, très câline mais très possessive et n'a jamais accepté Marcel qui est arrivé il y a maintenant 2 ans (pauvre de lui !). Nous allons tout faire pour que cela se passe bien, ne surtout pas changer nos habitudes et Anthony rapportera de la maternité des vêtements avec l'odeur du bébé avant son arrivée. Et on verra bien. Mais je ne suis pas très sereine je dois avouer.

As-tu des obsessions food comme on entend souvent ?
Pas tellement. Déjà en temps normal, je ne suis pas quelqu'un qui en a donc ça ne change rien. Je mange simplement un peu plus sucré et chocolaté qu'avant, et encore ça dépend des jours.

Surveilles-tu ton alimentation ? Respectes-tu les aliments interdits ?
J'essaie de manger équilibré et surtout je veille à l'aide de ma coach I LOVE MY DIET COACH (comme je l'ai expliqué en détail ici) d'apporter tous les nutriments nécessaire au bon développement de mon bébé. Bien évidemment, je n'abuse pas niveau interdit, je vais pas aller m'amuser à acheter un fromage non pasteurisé sachant qu'il en existe plein d'autres. Mais j'avoue qu'il m'arrive, lors de repas à l'extérieur, de craquer (même si ma coach est totalement contre ! OUPS !)

Tes gestes beautés ? Que mets-tu sur ton ventre ?
Dès le départ et ce tout au long de ma grossesse, j'ai hydraté à fond mon ventre afin que ma peau soit la plus élastique possible. Et j'ai vraiment essayé de m'y tenir car à la base l'hydratation de mon corps n'a jamais été mon point fort. Bien entendu, il m'est arrivé d'oublier mais il ne faut surtout pas culpabilisé, il n'y a rien de grave ! J'ai utilisé l'huile de massage anti-vergeture de chez Weleda, le système anti-vergetures aux pépins de Grenade & Potiron de chez PAI et pour finir un mélange "home made" d’huiles végétales (germes de blé, bambou et rose musquée) shoppées chez Aroma-zone. Et depuis une semaine (34ème SA), j'essaie de préparer mon périnée à l'accouchement en le rendant le plus souple possible (oui je sais c'est hyper glamour ce que je vous raconte là) en me massant avec l'huile de massage du périnée de chez Weleda. On verra bien si ça fonctionne ! Je vous dirai ça, promis.

Sur ces belles paroles, je vais aller faire ma valise car je pense qu'il est grand temps que je m'y attelle ! Surtout que bébé commence tout doucement à descendre et il se peut qu'elle arrive avec un peu d'avance. 

Je vous laisse en compagnie de ces jolies photos que la talenteuse Clothide Redon a réalisé de nous. 
En espérant qu'elles vous plairont autant qu'à nous.

XOXOXO

 

 

Et petite photo bonus, je devais les garder pour nous mais je n'ai pas resisté à l'idée de vous les partager.
En soit, un ventre ça reste un ventre hein :) 

Article rédigé par Chloé, le 23 décembre 2017