L'achat et la rénovation de notre appartement en région parisienne. PART 1

14 mars 2018

L

« - Dis, puisqu’on doit changer d’appartement, autant acheter non ? 
- Euh… mouais […] Si tu trouves un appartement, pourquoi pas !
- Deal !? 
- Deal ! »

Nous avons donc acheté un appartement.

J’aurais aimé vous ajouter le mot « parisien » à la fin de cette phrase.
Mais malheureusement, non. Même avec des salaires corrects, sans un bel apport c’est clairement compliqué d’acheter dans Paris, on le savait déjà mais bon on avait quand même un peu d’espoir. En fait, pour acheter à Paris il fallait se résigner à vivre :
• Dans à peine 50m2
• Dans un appartement sans charme, sans coup de coeur
• Dans un quartier bof
• Sans fonder de famille (deux chambres étaient clairement difficile à trouver)

Et tout ça pour 500 000 euros minimum, un budget que nous n’avions pas. Ou alors, il fallait une opportunité de folie ! Donc autant vous dire qu’on a vite compris que ça ne serait pas envisageable. Mon mec, déjà pas tellement emballé par l’idée de base, a voulu laissé tomber. Puis, une amie m’a conseillé de regarder sur Saint-Ouen. Une banlieue très proche avec le métro, en pleine évolution et surtout encore abordable. Parce que finalement, la plupart des banlieues proches ont pratiquement atteint les prix parisiens et ne rentraient donc pas non plus dans notre budget.
J’ai donc commencé à resserrer les recherches dans cette ville que nous ne connaissions absolument pas. Nous sommes enfin entrer dans le vif du sujet en commençant les visites pratiquement après 2 mois de recherches et de réflexions. J’entamais à ce moment précis mon 4ème mois de grossesse, le plus éprouvant pour ma part (comme je vous le raconte dans  cet article). En arrêt maladie, couchée toute la journée à ne rien être capable de faire, pas même trouver le courage de poster une photo instagram (c’est dire !), j’ai passé mon temps à rafraichir les applications d’annonces immobilières, PAP, Se Loger ou encore LeBonCoin. Je me suis déplacée péniblement mais motivée et nous avons découvert petit à petit cette banlieue qui nous a pratiquement séduite de manière instantanée. Bien évidemment, nous avons éliminé au fur et à mesure certains quartiers pour se concentrer sur Garibaldi, mairie de Saint-Ouen et rue des rosiers (le quartier des antiquaires). D’où l’importance de visiter beaucoup de biens, même ceux qui ne nous plaisent qu’à moitié, ça nous permet d’élaguer notre recherche.

Après plusieurs visites, un appartement a commencé à nous faire de l’oeil. Dans un premier temps, de manière virtuelle. Nous avons attendu quelques jours avant de le visiter, tout en consultant très régulièrement l’annonce trouvée sur LeBonCoin. Quelque chose nous attirait et pourtant, il y avait tout à refaire alors nous aurions aimé changer d’appartement avant la naissance du bébé (ça modifiait donc nos plans) et il ne disposait pas d’extérieur, l’un de nos principal critère. Puis nous sommes finalement allés le visiter. Et là, gros coup de coeur. Il nous fallait cet appartement à la décoration violette, au papier peint croco qui sentait le tabac froid, sans balcon mais où nous nous sentions si bien ! Nous sommes donc repartis des idées plein la tête en rêvassant tout le week-end sur pinterest en faisant des tableaux de nos envies déco. Puis je vous passe les détails, la propriétaire nous a choisi, nous, le petit couple avec “la fille enceinte”. Nous avons donc signé le compromis de vente et 4 mois plus tard, les clefs enfin en main, les travaux ont enfin pu commencer.

Quelques petites informations à savoir lorsque l’on veut acheter, il faut :
• Disposer de plus ou moins 10% du prix de vente en apport personnel.
• Penser à ajouter les frais de notaires au prix de vente, environ 9% sur Paris.
• Consulter plusieurs banques pour le prêt immobilier et mieux encore je vous conseille de faire appel à un courtier en prêt immobilier qui le fera pour vous, ce qui peut réellement tout changer. De plus il négociera plein de petits détails du contrat qui ont toute leur importance et à coté desquels vous auriez pu passer. Et selon votre situation personnelle il peut vous aider à obtenir un prêt que votre banquier ne vous aurez pas accordé. Dans notre cas, notre banquier nous avait accordé une plus petite somme avec un taux d’intérêt correct vis-à-vis du marché mais il nous assommait niveau assurance, chose que nous n’avions pas remarqué avant que le courtier ne nous trouve de super taux de prêt et d’assurance. Nous voulions également un report de prêt de plusieurs mois afin de réaliser des travaux tout en gardant notre location, ce qui était difficile à obtenir avec notre banque. Puis, il fallait absolument que l’on ait 10% du prix de vente en apport personnel, chose que nous avions pas. Le courtier nous a donc aidé à obtenir tout cela en un tour de main. Pas mal non ?
Je vous conseille donc avant de commencer les visites de vous renseigner sur vos possibilités d’emprunt et si possible d’obtenir le pré-accord d’une banque afin d’avoir toutes vos chances lorsque vous ferez enfin une offre d’achat sur votre coup de coeur. Elle rassurera les vendeurs et vous évitera bien des déceptions.

Et maintenant, passons enfin à la phase la plus intéressante de notre achat: l’aménagement. Comme je vous le disais, avant même que notre offre soit acceptée, nous savions exactement ce que nous voulions. Et ça, grâce à pinterest, notre bible. Chaque soir pour se détendre nous aimons épingler nos inspirations mode et déco. Donc ni une ni deux, nous avons aussitôt créé des boards de nos envies pour chaque pièce de l’appartement. Le rêve de pouvoir tout refaire à notre goût, du sol au plafond jusque dans les moindres détails.

Je vais donc vous montrer pièce par pièce, l’esprit que nous aimerions donné à l’appartement avec un petit aperçu de l’état de la pièce avant travaux. 
Commençons par la pièce principale : le salon & salle à manger, séparé à la base par un mur porteur ouvert par un arc de cercle que nous avons bien évidemment abattu après tout un tas de paperasse et l’accord de la copropriété.

LE SALON & LA SALLE À MANGER

Pour cette pièce de vie, l’idée est de mélanger des matières brutes avec des matières plus chics. Le coté brut, ancien, sera apporté par le bois que l’on retrouvera essentiellement dans la salle à manger (1) où nous conserverons bien évidemment notre table que l’on adore. Nous aimerions également chiner un vieux vaisselier (6) et ramener un coté japonisant en exposant enfin notre chère vaisselle rapportée de chacun de nos voyages. Le métal, autre matière brute, sera présent avec l’escalier en colimaçon (4), pièce maitresse de notre appartement que nous avons fait faire sur mesure au Portugal.

Ensuite on retrouvera le coté plus chic, plus contemporain avec le velours de notre futur canapé vert sapin (3) et le marbre de nos tables basses actuelles.
Et pour finir, nous avons opté pour un parquet à bâtons rompus (2) qui s’étendra jusque dans les chambres pour uniformiser les pièces. Et bien évidemment, le tout parsemé de verdure plus ou moins imposante, je rêve d’un grand bananier (5).

 

LA CUISINE

Si vous saviez à quel point j’ai été chiante et exigeante pour cette pièce. Mais genre vraiment. L’entreprise qui réalise les travaux ne vous dira pas le contraire. Nous adorons cuisiner et je rêvais d’un espace qui puisse réunir tout ce que j’aime. Du bois, du marbre, de la pierre, de l’ancien, du moderne, du bric et du broc mais des rangements, du minéral mais du chic. Un rêve qui va devenir réalité mais qui a un certain coût, c’est d’ailleurs la pièce où l’on a attribué le plus grand budget. 
Le point de départ a été le bois. J’avais très envie d’une cuisine en noyer d’Asie à la japonaise (4) mais malheureusement ça s’est avéré trop compliqué à trouver et surtout beaucoup trop cher. Nous nous sommes finalement reportés sur du chêne, dans le même style mais légèrement moins rouge et moins foncé. Ensuite, nous voulions trancher avec un plan de travail plus chic en quartz, effet marbre (1), plus résistant que ce dernier et donc idéal pour cuisiner. Pour accompagner ces deux chouettes matières, un évier en céramique et une jolie robinetterie étaient évidemment de rigueur (7). Coté sol, j’avais envie d’une pierre naturelle style tomette ancienne (2) mais pas évidente à dénicher. Puis en retirant le vieux carrelage de la cuisine, nous avons eu la chance d’y découvrir des petites tomettes plutôt jolies que nous avons donc conservées. Pour ce qui est du bric et du broc, nous avons fait le choix de mettre des planches à la place de certains meubles hauts pour y déposer nos bocaux et ustensiles de cuisine (1). Tout cela nous semblant presque trop « propre », n’ayant ni envie de mettre de la couleur ni de la faïence sur les murs, nous avons décidé d’oser un « trash wall » : un mur effet usé (6) qui sera réalisé par  une peintre décoratrice dont je vous reparlerai très vite. Et pour finir, toujours pour le coté vieilli, nous avons pris le parti de faire ressortir un conduit de cheminé en le recouvrant de briques (5).

La cuisine aura malheureusement du retard et ne sera pas terminé lorsque l’on rentrera dans l’appartement.

Je reviens très très vite avec la suite des pièces.
Bisous bisous

Shopping list
Article rédigé par Chloé, le 14 mars 2018
comments powered by Disqus