Mon expérience Coolsculpting.

04 août 2017

Mon expérience Coolsculpting.

Il y a quelques mois, j'ai découvert Coolscupting. Une toute nouvelle technologie débarquant tout droit des Etats-Unis. Ça vous dit quelque chose ? - Non - C'est tout à fait normal. Je n'avais pas non plus la moindre idée de quoi il s'agissait. Mais surtout je n'avais jamais prêté attention à ce genre de méthode. Une méthode d'amincissement révolutionnaire. Apparemment.

On nous a présenté la machine autour d'un délicieux brunch avec les copines, nous écoutions de manière plus ou moins attentive jusqu'à ce que l'on nous montre ces soit-disant résultats miraculeux. Des avants/après sur tout type de gabarit. Des personnes en surpoids, des personnes minces mais avec un double menton ou un petit ventre, des personnes prenant de l'âge dont les bras commencent à se relâcher... Notre attention était à son comble. Nous avons commencé à délaisser nos pancakes et smoothie pour exclusivement se concentrer sur cette nouvelle méthode, qui venait de clairement de toutes nous séduire, sans exception. COOLSCULPTING est donc un tout nouveau traitement amincissant qui utilise le froid pour éliminer les bourrelets graisseux en toute sécurité, sans anesthésie, ni scalpel.
Autrement dit, le rêve de toutes les femmes !
Et n'allez surtout pas essayer de me faire croire que vous n'avez jamais rêvé de faire fondre certaines zones disgracieuses bien installées que même une alimentation saine et du sport ne font pas disparaitre.

DIAGNOSTIC.
On nous a ensuite proposé, pour les intéressées - mais nous l'étions toutes bien évidemment - d'aller chacune notre tour s'entretenir avec un médecin afin de savoir si nous disposions suffisamment d'indice graisseux pour avoir le droit de tester cette révolution qu'est Coolscupting.
Nous avons laissé passer tout le monde pour tout de même avoir le plaisir de finir de déguster ce fameux brunch. Mais surtout pour avoir le temps d'établir entre nous, des pronostiques sur qui allait disposer de cet indice graisseux. Bien évidemment, comme vous devez vous en douter, personne n'avait parié sur moi. Sauf moi. Mes poignets d'amour et mon petit ventre avaient tout à fait leur place dans cette histoire. Et j'avais raison ! Sauf pour le ventre malheureusement. Alors que d'autres copines, qui elles étaient persuadés de pouvoir, n'avaient absolument pas d'indication graisseuse. Comme quoi, peser 48 kg ne signifie absolument rien. Le peu de poids que je prends a toujours été mal placé, c'est un fait.

Quelques semaines plus tard, on m'a contacté pour savoir si j'avais envie de tester cette fameuse méthode d'amincissement
OH QUE OUI JE VEUUUUUUUX.
Ni une ni deux, sans hésiter une seule seconde, j'ai pris rendez-vous à l'Institut Esthemed qui se proposait de m'accompagner dans cette expérience.

LE TRAITEMENT.
Impatiente de tester cette méthode novatrice, j'ai donc posé une demi-journée de RTT le plus rapidement possible afin de surtout pas louper cette séance tant attendue. Le jour J, les idées un peu brouillées par le stress, j'arrive au cabinet plus si sûre de moi. L'assistante du médecin me reçoit afin de mesurer de nouveau mon indice graisseux. Elle me demande de me déshabiller puis d'enfiler un ensemble bleu hôpital pour ensuite m'examiner et me prendre en photo sous toutes les coutures. Le constat : ma graisse est bien à sa place et j'ai toujours le droit de faire le traitement. Mais de quel traitement il s'agit au fait ?
Je réalise que j'étais tellement excitée par l'idée de perdre enfin mes poignets d'amour, que j'ai à peine écouté ce que l'on allait me faire. C'est tout à fait moi.
La seule chose dont j'étais au courant c'est qu'il n'y avait aucun acte chirurgical. Aucune incision, aiguille ou anesthésie allaient être de la partie. Le médecin nous rejoint et entoure avec un stylo mes bourrelets. Vous savez comme à la télé juste avant que les filles ne soient envoyées au bloc opératoire.
Je suis tétanisée. Mais qu'est-ce que je fiche ici ?
Il me dit ensuite que je suis typiquement le genre de personne sur qui les résultats sont hyper positifs. Bon c'est déjà une bonne chose alors mais ça ne détend pas pour autant. 
Me sentant légèrement perdue, il me réexplique calmement et surtout très clairement comment la séance va se dérouler. Ils vont s'occuper de mes poignets d'amour une par une et chacune 35 mins. L'applicateur va dégager du froid jusqu'à moins 10° et créer ce qu'on appelle la cryolipolyse. En gros, les cellules graisseuses très sensibles au refroidissement vont être cristallisées ce qui va déclencher leur "mort" et être naturellement éliminées par le corps dans les semaines qui suivent. Et il m'explique que dans mon cas, une seule séance suffira. Tant mieux.
Le médecin me laisse ensuite entre les mains de son assistante à qui j'avoue avoir très peur.
"Peur ? Mais pourquoi ? Ca ne fait pas mal du tout !" 
OUF ! Me voilà totalement rassurée et détendue pour commencer le traitement. Elle me demande de m'installer sur le coté droit pour commencer par ma poignet d'amour gauche. Elle se reprend à trois fois pour réussir à faire tenir la machine, j'ai de la graisse oui mais un corps trop mini format pour la machine. Elle me demande de surtout pas bouger pendant ces 35 minutes sinon je vais faire tomber la machine. Super ! En effet, la machine ne fait absolument pas mal. Ce qui me gène le plus est ma jambe droite engourdie que je peux à peine déplacer sous peine de tout faire dégringoler.
Le temps de vous expliquer par snap ce que je fais, de retoucher une photo pour instagram, de répondre à vos petites questions et le temps s'était déjà écoulé. L'assistante revient pour me retirer la machine et effectuer un massage sur ma poignet d'amour endolorie afin de bien "casser" les cellules graisseuses. On va dire que le massage est le passage le moins agréable du processus, c'est pour vous dire à quel point cela ne fait pas mal ! Et ensuite, rebelote de l'autre coté.

LES RESULTATS.
Et ça y est, mon unique séance est terminée. YOUHOU ! 
Il ne reste plus qu'à attendre environ 3 mois pour constater les résultats. Mais déjà au bout d'un mois, j'ai commencé à sentir les résultats rien qu'en enfilant ma ceinture dans un cran plus petit. Puis les semaines qui ont suivies, j'ai pu la mettre 3 crans en dessous. Pas mal non ? Et pour ce qui est du visuel, je vous laisse le découvrir par vous même en photo mes avants/après.
Evidemment, les résultats obtenus peuvent varier selon la situation, la zone traitée et la personne.​

AVANT COOLSCULPTING
Coolsculpting méthode amincissante

Coolsculpting méthode amincissante

APRES COOLSCULPTING

​Coolsculpting méthode amincissante
Coolsculpting méthode amincissante

Coolsculpting méthode amincissante

LES TARIFS.
Au niveau prix, ce n'est évidemment pas donné mais cela reste tout de même raisonnable pour un tel résultat. Il faut compter environ 500 euros par poignet d'amour pour une séance. Et selon la zone cela peut monter jusqu'à 1200 euros.


Mon practien : ESTHEMED PARIS
Dr Hervé Dega & Dr Olivier Kadoch
107 Av Victor Hugo 75016 Paris, France

+33 1 43 70 73 73

Shopping list
Article rédigé par Chloé, le 04 août 2017
comments powered by Disqus